Al hamdoulillah, 7e jour ajourd’hui, fin de la 2e SESSION des cours OnLine. Par Allah, les grandes lignes du tome 2 ont été abordés et expliqués aux inscrits professionnels qui, désormais possèdent les meilleurs outils de la roqya énergétique (roqya e’thermothérapie et i’thermothérapie, roqya bioénergétique et hydrique) contre tout mal occulte et toutes maladies incurables. A cet effet, comme promis, bientôt une liste de ces raqys professionnels sera publiée afin qu’ils soient contactés directement par ceux proches d’eux qui désirent se faire soigner par nos techniques d’approche de guérison bi idhnillah. Soubhanallah, lors du cours hier soir, l’un des frères inscrits nous a raconté son expérience dans la journée sur un de ses patients. Ce dernier désespérait de la roqya classique pratiquée sur lui par un autre raqy depuis trois mois. Après une séance de thérapie des 21 Fatiha en 15mn contre les sorcelleries enterrées et accrochées qui bloquent l’énergie tellurique et cosmique, le djinn commença à s’agiter. C’est alors qu’il a appliqué la technique pour brutaliser le djinn rebelle (taping) quand le patient s’est senti dégagé et léger. Cette approche l’a vraiment libéré de l’emprise du djinn, al hamdoulillah. L’a t-il confirmé au frère al hamdoulillah; n’est ce pas magnifique pour la toute première séance?. Lors du cours d’hier soir, tous les participants étaient vraiment enthousiastes, et c’est une véritable motivation pour nous de savoir que nous sommes dans le vrai. Tout est énergie, et sans cette énergie, la matière (le corps physique) et la lumière (l’âme) demeurent faible ainsi que toute approche de guérison négligeant ce phénomène demeure également faible selon le principe des lois énergétiques, matérielles et lumineuses. Nous sommes tous des êtres énergétiques et tout bien et tout mal dépend de l’énergie. Par ceci, la 3e session s’ouvre la semaine prochaine inchaAllah. Vous pouvez aussi valider votre inscription et choisir le menu qui vous convient.

VALIDER VOTRE INSCRIPTION

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire