1. 1er Conseil: Refouler votre peur, c’est le plus grand liquide qui alimente le grand magasin du Dejjel.
  2. 2e Conseil: Rappeler-vous ceci : « Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé ». [ Sourate 57 – verset 22 ].
  3. 3e Conseil: L’ « istirjâ‘ » dire Innâ lillâhi wa innâ ilayhi râji’ûn-a (Nous appartenons à Allah et nous Lui retournerons)…..« Certes, Nous vous soumettrons à quelques épreuves en vous exposant de temps à autre à la peur et à la faim, en vous faisant endurer quelques pertes dans vos biens, dans vos personnes et dans vos récoltes. Mais tu peux d’ores et déjà annoncer une heureuse issue à ceux qui souffrent avec patience, à ceux qui, lorsqu’un malheur les touche, disent : « C’est à Allâh que nous appartenons et c’est vers Lui que nous retournerons ! » C’est sur ceux-là qu’Allâh étendra Sa bénédiction et Sa miséricorde, et ce sont ceux-là qui sont dans le droit chemin. » [Sourate 2 – Versets 155 à 157].

l’Imam Ali (p), s’adressant à al-Ach’ath Ibn Qays qui citait ce thikr, lui dit : «Sais-tu quelle est l’interprétation de ce que tu récites?». – « Non, C’est toi le sommet et le zénith de la Science! » L’Imam Ali (p) lui expliqua: «Lorsque tu dis innâ lillâhi (nous sommes à Allah), tu reconnais en fait ton appartenance à Allah, et lorsque tu dis wa innâ ilayhi râji’ûn-a (et c’est à Lui que nous retournerons), tu reconnais en réalité la mort comme destin»

Ils ont prédis des choses ici

 

 

Nourdine HOUNKPATIN

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire