Le sorcier et le Shaytane n’ont aucun pouvoir sur l’homme sauf le corrompre à travers ses propres faiblesses et ses défauts. Si par exemple nous nous énervons à la moindre chose, le Shaytane pourra utiliser cette faiblesse afin de nous énerver de plus en plus à travers nos enfants, notre femme, nos proches afin d’ouvrir les brèches émotionnelles par lesquelles nous envoûter.

Si nous avons des brèches psychiques ce sont des couvertures et des plafonds pour le diable de résister malgré toute la lecture du Coran.

Lorsque l’individu a pour habitude d’aller vers l’alcool par la plus petite quantité, plus tard il devient alcoolique parce que le diable l’amplifie. Chaque défaut de l’homme constitue son point faible, la plateforme du sorcier et du diable pour le manipuler comme ils veulent. C’est pourquoi à travers les ruses de Shaytane, l’homme pourra s’éduquer. En vérité, le diable et les sorciers ont pour objectif d’égarer, mais de toute façon, c’est pour nous redresser en nous indiquant nos faiblesses lorsqu’on est attentif. Chaque fois que Shaytane nous tente par une voie, nous devons la bloquer en se rééduquant afin de corriger tous nos défauts à travers ses propres ruses, dans le cas contraire nous sommes très faibles et ignorants.

 

Mes préférences ou mes faiblesses

Je suis un Béninois qui a pour préférence du haricot rouge et de l’huile rouge, en vérité se sont mes préférences. Je suis un Algérien qui aime manger de la pomme de terre, c’est une préférence. Mon arrogance envers la nourriture, est mon comportement, mon avidité vis-à-vis de mes plats préférés.

Lorsque je vois un plat de haricot rouge avec de l’huile rouge ou de la pomme de terre, plus rien ne me retient, je désire manger la meilleur partie et laisser le moindre ou si possible de tout manger bien que je sois rassasié, là à ce niveau j’ai une grande faiblesse envers le haricot rouge et la pomme de terre. Ou encore, on nous sert autour d’un seul plat de cinq personnes un plat de wacthi (du riz préparé avec des haricots), je suis pressé à vite manger, je ne vise que les meilleures parties et les gros poissons au détriment de mes frères, je compte être le mieux rassasié que les autres car je ne m’en soucie pas, c’est mon arrogance envers la nourriture.

Au libre service (self service), je tente d’être le premier à bénéficier du meilleur plat que les autres, mes regard câblés sur les bons plats sans me soucier des autres, je suis arrogant envers la nourriture. Dans tout ceci j’ai un gros défaut et une plateforme aux diables qui utilisent cette faiblesse afin de me manipuler dans le rêve à travers mon comportement envers la nourriture.

Le plus souvent, nous constatons que le sorcier ne nous donne que ce que nous aimons le plus manger dans notre vie. C’est parce que quelque part, nous sommes arrogant envers la nourriture. Lorsque le diable ou le sorcier s’approche de nous dans le sommeil parce que primo, notre environnement est malsain par l’énergie négative, secundo, lorsque notre aura magnétique est neutre et tertio lorsque notre cœur ne vibre plus pour Allah par manque de dhikr, le was-was du diable dans notre sommeil est basé sur notre arrogance alimentaire pour nous faire manger de la sorcellerie que nous pouvons croire étant du haricot rouge ou de la pomme de terre. Notre subconscient est donc manipulé dans le rêve à travers les was-was des diables pour mystifier nos faiblesses emmagasinées dans la journée par notre état de conscience absolue.

 

Remède

Comment réussir à corriger ses défauts et son arrogance envers la nourriture pour éviter de manger chaque fois dans le rêve ? La question est lourde mais très simple à travers la sunna. Comme je l’ai dit dans le tome 1, si nous maîtrisons les principes de l’âme, de l’esprit et du corps physique, nous pouvons comprendre les dimensions par lesquelles nous rééduquer. Toute notre éducation basée sur l’ego (l’âme, la nafs) qui est le subconscient, ne s’éduque qu’à travers l’esprit (le conscient, ) et le Qarine (l’emmerdeur).


L’âme n’a que deux identités spirituelles que sont : la piété et l’impiété. Lorsqu’elle emprunte le chemin de la piété, elle ne recherche que l’excellence, idem lorsqu’elle s’enfonce dans l’impiété. Si vous tentez de la faire passer brusquement d’un chemin à un autre, elle se révolte ; le jour où elle découvrira par son libre arbitre qu’elle était asservie dans une dimension  qu’elle-même n’avait pas choisie, elle se révolte avec violence. Pas de contrainte en matière du libre choix, c’est une nature innée en notre âme. Il faut donc éduquer l’âme par la douceur, la bonne exhortation et la pédagogie ensuite lui laisser le choix.

Notre éducation dépend de notre libre arbitre et ce dernier s’interpose entre l’âme et l’esprit, entre le conscient et le subconscient. Le subconscient qui est le magasin du conscient est rattaché à l’ego (la nafs = l’âme) et reçoit les suggestions de l’esprit (le rouh) qui est lui le conscient ainsi que du Qarine. Si le conscient est manipulé, le subconscient est aussi manipulé et l’âme s’égare.

Lorsque vous écoutez le plus souvent une musique consciemment, plus tard dans l’inconscience, vous fredonnez cette musique sans même le vouloir. Pareil avec le dhikr d’Allah où face à un danger vous dites Inna lillah, soubhanallah, la illaha illallah. Tout ceci n’est que le résultat de ce qui est le plus stationné dans le subconscient. L’âme est soumise à capter plus vite l’information occupant la première place du subconscient. Par exemple, vous remplissez un panier de petits poissons vivants, à l’intérieur il y a un seul gros poisson où tous s’agitent dans le panier. Il est probable que le plus gros se mette au-dessus des plus petits. Le gros poisson est l’information qui occupe la première et la plus grande place dans votre subconscient et qui définit votre nature remarquable, soit votre plus grande qualité ou votre plus grand défaut que va capter l’âme.

Le subconscient stocke notre nature dictée par l’esprit et le Qarine ; c’est pourquoi nous pouvons changer de nature d’un temps à un autre si les suggestions de l’esprit ou du Qarine sont répétées pendant 21 jours, semaines ou années.

 

Le miracle du 21 dans le changement du comportement selon le Coran

Approuvé par la science, 21 jours pour que le subconscient capte une information répétée consciemment. Coraniquement, Allah swt stipule dans le verset 21 de la sourate 33, de prendre en exemple Muhammad sws comme un modèle pour changer nos mauvais comportements, mashaAllah.

Allah dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment ». Coran 33 V 21

Si vous voulez changer une mauvaise nature comme par exemple quelqu’un qui ne prie pas, si vous l’exhortez à être constant pendant 21 jours, mois, années, l’âme capte l’information stationnée en avance dans le subconscient qui se manifeste après sur le plan grossier.

Par conséquent, pour changer un défaut ou pour se rééduquer de l’arrogance envers nourriture, noter vos grands défauts du plus grand au plus petit. Rechercher ensuite dans la tradition de Muhammad sws, une qualité correspondante. Mais la manière la plus facile pour les répertorier est de renverser les données. C’est-à-dire, vos défauts sont les contraires des qualités du Prophète Muhammad sws. Ensuite, répéter cette qualité en l’intégrant dans votre vie quotidienne pendant 21 (jours, mois, années), jusqu’à ce que votre subconscient capte cette habitude et la répète consciemment et inconsciemment de façon progressive et réflexive.

 

Comment  ne plus manger dans le rêve

Tout est basé dans la sunna et notre remise en cause facilitera cette rééducation sur toutes les formes. D’après les enseignements du Prophète Muhammad sws, lorsque je suis en face de la nourriture avec mes frères, je me soucie de leur ventre plutôt que du mien, je me soucie qu’ils mangent les meilleures parties, les meilleurs morceaux. Répété ce comportement pendant un cycle de 21 (j.m.a) et cela devient une habitude pour me protéger de manger désormais dans le rêve. Ceci est valable pour tous les domaines de la vie afin de nous rééduquer par la sunna de Muhammad sws, car par nos défauts Shaytane devient notre maître lorsqu’on dort, alors que par nos qualités Allah swt est notre Souverain, Il très Patient dans notre quête de rééducation.

Soulignons que dans cette quête de rééducation, il faut beaucoup de patience, de persévérance et de pédagogie envers notre âme afin de ne pas tomber dans le schisme profond. Chaque fois que nous rechutons, il faut savoir se relever et se remettre en cause jusqu’à atteindre la rive. Celui qui s’engage et rechute chaque fois est meilleur que l’ignorant plein de défauts. Par ailleurs, il existe encore un autre moyen de dhikr pour effacer les mauvaises habitudes déjà stockées dans le subconscient, à découvrir dans le tome 2 inchaAllah.

 

 

Nourdine Gildas HOUNKPATIN

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire