Salam, merci beaucoup pour votre aide . Qu’Allah vous bénisse vous, vos proches et votre équipe.
El hamdoullilah, mon fils et moi on commence à reprendre le cours de notre vie. Plus de blocages, mon fils a intégré son école après 2 ans de blocage et avec facilité son école lui a trouvé une entreprise pour son apprentissage. Notre relation s’est améliorée et la sérénité est revenue dans notre maison.
Pour moi , j’ai retrouvé la santé . Les problèmes d’hypertension, les violentes crises de migraine et douleurs aux articulations ont disparus. J’arrive à marcher normalement, jusque 10 km par jour sans douleurs .
Je n’ai plus de phobies handicapante tel que agoraphobie , vertige , peur d’être en hauteur, de la circulation. J’arrive à circuler en voiture sans crises de panique …
Je m’attendais pas à une guérison rapide .
Je reste aussi persuadée que l’assiduité de la prière et l’application de vos conseils ont accéléré ma guérison par la grâce d’Allah.
J’arrive même à me réveiller au milieu de la nuit pour remercier d’Allah pour ma guérison et surtout pour vous remercier pour votre aide et vos conseils .
Merci pour votre gentillesse et votre humanité.
J’ai retrouvé l’audition, mon cœur est en bonne santé, je souffre plus d’arthrose . Je ne suis plus essoufflé en montant les escaliers et ne fait plus de crises d’asthme et de rhinites chroniques (dont j’ai souffert durant près de 40 ans, c’est un plaisir de ne plus avoir le nez qui coule en permanence ).
Je constate aussi que mon entourage est bienveillant alors qu’avant je suscitait du mépris.
J’ai repris confiance en moi et prend possiblement de l’assurance, idem pour mon fils.
J’ai l’impression d’être sorti d’un cauchemar sans fin … et même quand je subissais des attaques démoniaques dans les rêves , grâce aux séances j’arrive à me battre …
C’est extraordinaire comme ces séances ont changé nos vie.
Ma vie était synonyme de calvaire. Mais rien n’est impossible pour Allah, il nous met les bonnes personnes sur notre chemin.
Merci infiniment.

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •