INTRODUCTION

« Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée ; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! A réussi, certes celui qui la purifie. Et est perdu, certes, celui qui la corrompt ». Coran 91/7-10.

Ces versets nous apprennent que l’âme est immorale et la capacité de la rendre pure ou impure dépendra de nous même, de notre esprit. La présence de l’homme sur cette terre, n’est que pour purifier son âme. Pourquoi et Comment cela est elle possible si l’âme est immorale ?

 

LE CONTRÔLE DE SON ESPRIT SUR TROIS NIVEAUX

L’homme étant composé de trois entités : corps, âme et esprit. Le corps est notre côté du désir matériel, l’esprit notre côté de la connaissance, et l’âme notre côté spirituel et de la passion. Par conséquent, l’esprit est la guidée ou l’égarement du corps et de l’âme. Car il permet de distinguer le bien et le mal. Dès lors, celui qui corrompe l’esprit corrompe le corps et l’âme.

L’âme suscite le désir du corps et devient passionné en réclamant, puis, l’esprit analyse et valide. En cette pérennité, l’esprit a besoin de la connaissance de Dieu, de connaitre les interdits ou les préceptes divins pour servir d’équilibre entre les deux (le corps et l’âme). Si l’esprit est dépourvu de cette connaissance divine, il conduit le corps et l’âme dans l’égarement en validant tout ce qu’il juge bon à cause de sa faiblesse en la connaissance divine. Si l’esprit à la sagesse en la connaissance de Dieu, dès que l’âme suscite les désirs du corps ce qui peut l’égarer, il lui inspire d’arrêter. Et dès que l’âme devient passionné et réclame, l’esprit lui dit craint Dieu pour le jour dernier. Et ainsi de suite, l’esprit ne fait que ce rappel jusqu’à ce que l’âme soit affermie et quitte le corps pour rejoindre Dieu. Si elle est pure, les portes des cieux lui seront ouvertes, mais si elle impure, elle demeura perdue dans les flots de l’enfer éternel car, elle a faillit à la mission confiée, la mission de la purification.

« Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés ». Coran 2/281

Ayant tous un diable (qorine) collé à chacun de nous, qui dédouble notre esprit (hadith), dans l’intention de le contrarier chaque fois que le désir du corps se manifeste et l’âme passionnée réclame, l’esprit devient très-très faible pour dominer notre qorine et servir d’équilibre lorsqu’il est dépourvu de la connaissance de Dieu. Le was was (le chuchotement du diable) que d’autres appellent « l’esprit du mal me dit » est attaché à l’homme jusqu’à sa mort pour l’empêcher d’atteindre la purification de son âme car elle représente une menace pour lui. Par contre, nous sommes tous créés avec un côté naturel de la connaissance de Dieu, de l’existence d’un Dieu unique. C’est pourquoi malgré que nous ne nous rappelons plus d’où vienne une telle connaissance, quand est ce que nous avons été convaincu de l’unicité de Dieu car c’est imprimé dans notre nature, Allah dira le jour du jugement dernier à ceux qui lui ont donné des associés ou en prenant le diable comme seigneur, ceci : Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d’Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M’adorer ? Voilà un chemin bien droit. Et il a très certainement égaré un grand nombre d’entre vous. Ne raisonniez-vous donc pas ? Coran 36/60-62.

Nous attestons depuis notre enfance qu’il y a un Dieu a adoré mais nous l’avions oublié sinon, c’est inculqué dans notre nature. Même avant de devenir athée on croyait à un Dieu Omniprésent, Omniscient, Omnipotent. C’est l’encadrement corrompu dans lequel nous avions été éduqués qui nous a dissocié de cette croyance naturelle. Soit Dieu n’existe pas ou il y a plusieurs Dieux ou l’homme lui-même est Dieu, sont les vagues sombres qui flottent dans l’esprit de certains.

Ce côté naturel de la connaissance de Dieu, c’est par exemple, quand nous voulions voler un objet ou commettre un péché, notre esprit nous réprouve cela. Mais dépourvu de la connaissance véritable qui suscite la crainte de Dieu, l’esprit du mal l’emporte sur notre propre esprit et l’âme se réjouit et devient impure même avant que le corps ne commette le forfait car, tout dépend de l’intention. Pour ceux dont aucun livre de Dieu n’est apparut, ils seront jugés sans livre suivant les reproches de leur conscience et les lois de la nature.

 

QU’ENSEIGNE RÉELLEMENT L’ISLAM

De l’esprit à travers le corps, nous purifions l’âme. L’islam accorde à l’esprit plusieurs types de dimension dans la quête de la connaissance de Dieu, afin qu’il maintienne l’équilibre de la droiture du corps et de l’âme. Le Coran étant un esprit, contient depuis le chapitre 1 aux 114e, de la pure connaissance de Dieu, des enseignements de la purification du corps et de l’âme. Lisez donc le Coran régulièrement dans la langue que vous comprenez car il résume tous les messages des 124.000 prophètes d’où 313 messagers qui n’ont apportés qu’un seul message que voici : « Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent qu’Il n’est qu’un Dieu unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent. Coran 14/52 »

« Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit, le chemin d’Allah à Qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Oui c’est à Allah que s’acheminent les choses ». Coran 42/52-53.

Trois phases essentielles corroborent la purification et la piété selon l’islam.

  • L’esprit,nécessite la recherche de la connaissance de Dieu et puis la daawa. Connaître Dieu et prêcher Dieu. A force de prêcher Dieu, nous acquérons également la connaissance certaine, car parfois Dieu parle à travers nous. Nous disons parfois des choses qui dépassent notre connaissance. On dit que l’esprit de Dieu est sur sois, qu’on est saint d’esprit ou inspiré et cela est bien reconnu dans ce hadith Qudussih rapporté par Houreyra « Quiconque montre de l’hostilité à l’un de Mes bien aimés, Je lui déclare la guerre. Mon serviteur ne peut se rapprocher de moi par une chose qui m’est plus aimée que ce que Je lui ai prescrit comme œuvres obligatoires, et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime. Et quand Je l’aime, Je deviens l’ouïe par laquelle il entend, la vue avec laquelle il voit, la main par laquelle il saisit et le pied avec lequel il marche. S’il Me demande [quelque chose] Je lui donne et si il cherche refuge auprès de moi, Je lui accorde ». Rapporté par l’imâm Al-Boukhâry.

La connaissance apparait comme une lumière au corps et à l’âme. « Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ? Ainsi on a enjolivé aux mécréants ce qu’ils œuvrent ». Coran 6/122

  • Le corps. Mettre en application les ordonnances et recommandations après avoir acquérir la connaissance de Dieu. Cela évolue sur plusieurs dimensions à savoir : l’adoration et le sacrifice de sois même aux services de Dieu : le djihad (l’effort aux services de Dieu). Celui qui connait Dieu et qui ne marche pas selon les ordonnances ou recommandations de Dieu, est un injuste envers son esprit, corps et son âme et puis envers Dieu. Après avoir reconnu que Dieu nous recommande de se voiler et qu’on ne se voile pas, nous sommes injustes.

« Ceux qui ont été chargés de la Thora (de Moïse) mais qui ne l’ont pas appliquée sont pareils à l’âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d’Allah et Allah ne guide pas les gens injustes ». Coran 62/5

« Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux ». Coran 42/21

  • L’âme: en recherchant la connaissance de Dieu pour la mettre en pratique, nous purifions inéluctablement l’âme. Cela évolue également sous plusieurs dimensions en islam. L’élément primordial invalide sans les 5 prières, fut le JEÛNE car il atténue les désirs du corps et la passion de l’âme. C’est pourquoi en dehors de Ramadan, le prophète jeûnait les lundis et jeudis, les 13, 14, 15 et dans d’autres circonstances. Mais le meilleur jeûne après celui du ramadan fut le jeûne de David 1 jour sur 2 (hadith).

« Qui donc aura en aversion la religion d’Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise ?… » Coran 2/130

Pourquoi on n’arrive pas à satisfaire son nafs (âme)

La passion de l’âme, un véritable problème pour l’homme. La passion étant un feu brûlant qui nous égare sans faute. La passion n’est pas un vilain mot car c’est un bienfait pour l’âme dans le Paradis, uniquement dans le paradis et dans l’acquisition de l’amour divin. Mais dans ce monde de cupidité, la passion est une embuscade pour l’âme dont l’esprit est dépourvu de la connaissance de Dieu. Il n’y a qu’une seule chose que l’âme recherche, cette chose avec laquelle Dieu l’a créé mais ne l’a pas mis dans ce bas monde. Cette chose fut la « BEATITUDE ». On le sent seulement dans la piété de l’âme car, quand l’âme est pieuse, elle se tranquillise se patiente des nombreuses promesses après la résurrection puisque cette béatitude ne se trouve que dans le Paradis. Elle reconnait à travers cela l’existence du Paradis à travers les promesses Divine cité dans le saint Coran. Elle est convaincue de sa patience et de la vie après la mort. C’est pourquoi Allah dit : « Ceux qui croient et font de bonnes œuvres auront pour résidence les Jardins du « Firdaws, » (Paradis), où ils demeureront éternellement, sans désirer aucun changement ». Coran 18/107-108. Par ailleurs, dans ce bas monde, quoi qu’en soit les plaisirs qu’on essaye de se donner, on désir toujours un changement, une nouvelle formule de plaisir où on commence par s’inventer d’autres types de programme de plaisir pensant atteindre cette béatitude et, ce même scénario se répète jusqu’à notre vieillesse puis dans la tombe convaincu d’être toujours pas comblé. C’est parce que nous ne sommes pas de ce monde éphémère.

« Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse ». Coran 3/185

« et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah), se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés – et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ? – et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien ! » Coran 3/135-136

Par contre pour une âme impie, elle ne fait que rechercher cette béatitude dans les choses mondaines vaines et finira dans la tombe où il trouvera ronce et regret car jamais cette béatitude n’est dans cette vie. Reconnaître l’existence du paradis par la recherche de la béatitude de l’âme, est la passion vive qui nous anime alors qu’on s’imagine la retrouver dans l’obtention de la richesse, des matériels, des femmes, de l’alcool, nourritures, musiques, jeux, célébrité… Prenons l’exemple sur l’histoire d’un frère avant sa conversion à l’islam. Il était célèbre en chorégraphie et en rap ; il a changé des filles grâce à cette célébrité. Mais après avoir acquérir toutes ces choses, il constate que rien de tout cela ne lui apportait la satisfaction, cette béatitude de l’âme, raison pour laquelle il a failli se suicider; c’est parce que son âme se sentait désespérer, trahir, car elle est immorale. Elle lui a dit, si je ne peux pas retrouver cette béatitude dans ce bas monde, pour quelle raison continuer à vivre ? Elle a atteint la porte du non retour et voulait que le frère se suicide.

Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Mathieu 19/23.

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.  Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle ». Jean 12/24-25

«Attendent-ils seulement que l’Heure leur vienne à l’improviste, sans qu’ils ne s’en rendent compte ? Les amies, ce jour-là, seront ennemies les uns des autres ; excepté les pieux. « Ô Mes serviteurs ! Vous ne devez avoir aucune crainte aujourd’hui ; vous ne serez point affligés. Ceux qui croient en Nos signe et sont musulmans « Entrez au Paradis, vous et vos épouses, vous y serez fêtés ». On fera circuler parmi eux des plats d’or et des coupes ; et il y aura là [pour eux] tout ce que les âmes désirent et ce qui réjouit les yeux ; – « et vous y demeurerez éternellement. Tel est le Paradis qu’on vous fait hériter pour ce que vous faisiez. Il y aura là pour vous beaucoup de fruits dont vous mangerez ». Quant aux criminels, ils demeureront dans le châtiment de l’Enfer, qui ne sera jamais interrompu pour eux et où ils seront en désespoir. Nous ne leur avons fait aucun tort, mais c’étaient eux les injustes. Et ils crieront : « ô Malik ! Que ton Seigneur nous achève !  » Il dira : « En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement] » ! « Certes, Nous vous avions apporté la Vérité ; mais la plupart d’entre vous détestaient la Vérité » ». Coran 43/71-78

Dans d’autres cas plus égaré encore, n’ayant pas retrouvé cette béatitude dans la sexualité, beaucoup tombe dans l’homosexualité, la pédophilie, la drogue…etc. parce qu’ils pensent retrouver cette béatitude à l’opposé de leur saine nature mais n’en sont jamais heureux. Tout ceci est résumé dans un hadith du prophète Muhammad sws, le pourquoi nous ne retrouvons pas cette béatitude de l’âme dans ce bas monde. Selon Abou Houreyra (Qu’Allah l’agrée) le Messager d’Allah (Salut et Bénédictions d’Allah sur lui) a dit: « Allah a divisé la miséricorde en cent (100) parties. Il a gardé auprès de Lui pour Ses serviteurs pieux 99 parties et a fait descendre une seule partie sur la terre. C’est dans cette miséricorde que les créatures se font mutuellement miséricorde, y compris, par exemple, le fait que la jument soulève son sabot de crainte de piétiner son petit « 

Par conséquent, pour trouver la valeur d’un plaisir du paradis, il faut multiplier par 99 un seul plaisir de ce bas monde. Comme par exemple, l’orgasme par 99 pour trouver l’orgasme du paradis avec une houris, ce qui prouve que notre âme est vraiment immorale pour se tranquilliser. Faisons la même chose avec le plaisir de la nourriture, du boire, des enfants, des biens matériels de ce bas monde.

L’âme a été créée avec cette béatitude et pourvue de la passion pour l’atteindre, puis cette béatitude a été réduite à 1 seul degré dans ce bas monde selon ce hadith. Etant immorale, l’âme ne se rappelle plus que cette béatitude n’est que dans le paradis que s’il réussissait de se purifier en se soumettant aux ordonnances et recommandations d’Allah. Si Allah avait déposé les 100 degré de la béatitude du nafs dans ce monde, personne ne croira à l’existence du mot Paradis et ni à l’enfer car l’âme trouvera cette béatitude dans ce bas monde et s’en réjouira. C’est pourquoi une fois dans le Paradis, elle ne croira plus à un autre paradis plus meilleur que celui-ci sauf de voir le visage de Dieu la chose la plus agréable à l’âme. C’est pourquoi Allah dit :

« Les vertueux boiront d’une coupe dont le mélange sera de camphre, d’une source de laquelle boiront les serviteurs d’Allah et ils la feront jaillir en abondance. Ils accomplissent leurs vœux et ils redoutent un jour dont le mal s’étendra partout. Et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l’orphelin et au prisonnier, (disant) : « C’est pour le VISAGE d’Allah que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude. Nous redoutons, de notre Seigneur, un jour terrible et catastrophique ». Allah les protégera donc du mal de ce jour-là, et leur fera rencontrer la splendeur et la joie, et les rétribuera pour ce qu’ils auront enduré, en leur donnant le Paradis et des [vêtements] de soie, ils y seront accoudés sur des divans, n’y voyant ni soleil ni froid glacial. Ses ombrages les couvriront de près, et ses fruits inclinés bien bas [à portée de leurs mains]. Et l’on fera circuler parmi eux des récipients d’argent et des coupes cristallines, en cristal d’argent, dont le contenu a été savamment dosé. Et là, ils seront abreuvés d’une coupe dont le mélange sera de gingembre, puisé là-dedans à une source qui s’appelle Salsabil. Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées. Et quand tu regarderas là-bas, tu verras un délice et un vaste royaume. Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d’argent. Et leur Seigneur les abreuvera d’une boisson très pure. Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu. En vérité c’est Nous qui avons fait descendre sur toi le Coran graduellement. Endure donc ce que ton Seigneur a décrété, et n’obéis ni au pécheur, parmi eux, ni au grand mécréant. Et invoque le nom de ton Seigneur, matin et après-midi ; et prosterne-toi devant Lui une partie de la nuit ; et glorifie-Le de longues [heures] pendant la nuit. Ces gens-là aiment [la vie] éphémère (la vie sur terre) et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement]. Coran 76/5-27.

Chaque jour qui se lève, il y a deux catégories d’âmes. Celle qui recherche cette béatitude dans ce monde et celle qui recherche cette béatitude dans l’autre monde à travers ce monde. Dans quelle catégorie sommes-nous mon frère ma sœur ? Recherches-tu toujours les 99 degrés de cette béatitude dans ce monde ci ou pour l’autre monde ? Ces questions sont à méditer. Seules les âmes égarées recherchent cette béatitude pour ce bas monde, or l’islam te place au juste milieu où tu purifies ton âme car seules les âmes purifiées entreront au Paradis.

« Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà. Tandis qu’Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu’Il veut ». Coran 14/27

« Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ?  » (à propos de votre religion) – « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ?  » Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie : A ceux-là, il se peut qu’Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur. Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux ». Coran 4/98-100.

Sinon à quoi nous-nous efforçons chaque jour ? D’acquérir tant d’argent pour acquérir tant de bien matériel, de belles femmes, manger de bonne nourriture, obtenir le pouvoir ! Mais ! Est ce que notre âme ne nous reproche après tout ceci, qu’elle n’est pas satisfaire ? Est-ce que nous discutons avec notre âme que jamais cette béatitude n’est pas dans tout ce que nous avons acquérir et ne le sera jamais ! Alors arrête de t’agiter, tranquillise toi et craint Dieu. Méditons sur le bel exemple de ce grand roi très riche.

Et à David Nous fîmes don de Salomon, – quel bon serviteur ! – Il était plein de repentir. Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course, il dit: « Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d’oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu’à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile. Ramenez-les-moi. » Alors il se mit à leur couper les pattes et les cous. Coran 38/30-33.

Sachez que la vie présente n’est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l’orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie; ensuite elle devient des débris. Et dans l’au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d’Allah. Et la vie présente n’est que jouissance trompeuse. Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu’un Paradis aussi large que le ciel et la terre, préparé pour ceux qui ont cru en Allah et en Ses Messagers. Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce. Coran 57/20-21

 

Conclusion

Ce monde n’a aucun sens sauf l’adoration de Dieu, et nous savons que, tout dans ce monde est sans valeur, vanité des vanités. Nous savons également que nous avons la nature d’être dans l’extase du plaisir. Pour donner un sens à ce monde et le valoriser afin d’être dans le plaisir, certains outrepassent les limites pour combler leur vide bestial, détruisent leur côté matériel, leur côté spirituel et finissent malheureux. De pareilles gens, trouveront toujours le diable sur leur chemin.

Seul l’islam offre les meilleures qualifications de la purification de l’âme à travers la connaissance de Dieu et les cultes prescrites. Nous devons donc rechercher la connaissance de Dieu pour mieux l’adorer avec notre corps afin qu’il nous purifie l’âme. Car la connaissance inspire la crainte de Dieu, la crainte de Dieu inspire l’adoration de Dieu et l’adoration de Dieu inspire la purification de l’âme. Dans le cas contraire, nous sommes perdus à jamais sauf un repentir sincère avant de rendre l’âme. Prenons donc une minute et réfléchissons sur la distance qu’on a déjà parcourue depuis notre naissance, si nous avons déjà trouvé cette béatitude. Regardons ensuite ceux qui nous ont dépassés en biens, femmes, pouvoirs, qu’est ce qu’ils recherchent ? Et est-ce qu’ils ont retrouvés cette béatitude ou qu’est ce qu’ils recherchent vraiment ? Vont-ils la retrouvé ?

« Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu’une âme ne s’expose pas à sa perte selon ce qu’elle aura acquis, elle n’aura en dehors d’Allah, ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation qu’elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d’elle. Ceux-là se sont abandonnés à leur perdition à cause de ce qu’ils ont acquis. Leur breuvage sera l’eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru ». Coran 6/70

« Puis les suivirent des successeurs qui héritèrent le Livre, mais qui préférèrent ce qu’offre la vie d’ici-bas en disant : « Nous aurons le pardon. » Et si des choses semblables s’offrent à eux, ils les acceptent. N’avait-on pas pris d’eux l’engagement du Livre, qu’ils ne diraient sur Allah que la vérité ? Ils avaient pourtant étudié ce qui s’y trouve. Et l’ultime demeure est meilleure pour ceux qui pratiquent la piété, – Ne comprendrez-vous donc pas ? Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salat (prière), [en vérité], Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s’amendent » Coran 7/169-170.

 

TÉLÉCHARGER

 

 

Nourdine HOUNKPATIN

 

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •