As-salam oaleykoum,

J’ai découvert votre site en faisant des recherches sur internet sur la roqya. J’ai rencontrée le Sheikh Ben Halimah à plusieurs reprises et je le suis jusqu’à aujourd’hui. Malheureusement la rubrique concernant son avis sur votre site n’est pas complétée.

Je trouve extrêmement interessant tout ce que vous dites notamment sur les centres d’énergies, le scellage des esprits. Je n’en avais jamais entendu parler auparavant. Je suis venue sur votre site par curiosité, j’ai lu votre article. Je suis très prudente concernant ceux qui prêchent la roqya. Ce que vous dites m’a interpellé parce que j’y ai reconnu des symptomes et des signes vécus : les centres d’énergies correspondent exactement aux endroits où je ressens des douleurs et je n’ai jamais fais le lien parce que je ne connaissais pas leur existence, les symptomes des djinns amoureux, le fait de changer de comportement d’un coup sans explications …

J’ai essayé la roqya sur les centres d’énergies et ça m’a beaucoup soulagé. J’ai l’impression d’être « libérée » et petit à petit de retrouver le contrôle. Cependant, j’ai du mal depuis quelques jours. Mon problème est que mes parents, mon père en particulier ne cesse d’aller voir des sorciers, comme s’il pouvait sentir qu’il perd son pouvoir sur nous et qu’il fait tout pour que cela n’arrive pas. Je me tourne vers Allah pour qu’Il m’aide à trouver une solution.

Je me permettrai une seule remarque, et ce n’est pas une critique, je pense qu’il s’agit simplement d’un vocabulaire et que nos croyances se rejoignent : ce que vous appelez l’énergie est pour moi la lumière qu’Allah a mis en nous, Sa Lumière avec laquelle il nous a créé.

Qu’Allah vous utilise pour le bien de Sa religion et qu’Il vous protège ainsi que vos proches.

Je voudrais ajouter une chose concernant le scellage des esprits par les médias et particulièrement la télévision pour donner un exemple.
Je n’ai plus de télévision depuis plus de 3 ans maintenant, je ne suis donc plus l’actualité à la minute près.
Quand il y a eu les attentats du 11 septembre 2001 ou même l’attentant de Charlie Hebdo l’année dernière, j’ai eu l’information en direct comme la majorité d’entre nous, et je me suis collée aux écrans (télé pour septembre 2001 et ordinateur avec les info en direct pour Charlie Hebdo).
Quand il y a eu les derniers attentats de Paris au bataclan, je ne l’ai su que le lendemain. Je n’ai donc pas suivi les info en direct. J’ai été choquée comme nous tous en l’apprenant et profondément attristée pour les familles. Mais mon ressenti a vraiment été différent. Je voyais les gens autour de moi comme dans une espèce de torpeur, le lendemain du drame, comme s’ils étaient incapable de penser à autre chose et de vivre leur vie de tous les jours. ça a durée plusieurs jours avant que la vie reprenne son cours normal.
Pourtant moi, même sous le choc de la nouvelle, j’avais l’impression d’être totalement en décalage avec les autres qui suivaient les info en direct à la télé. Pas que j’étais insensible avec ce qui se passait mais je ne l’ai pas vécu de la même manière. Je n’arrivais pas à comprendre mon attitude « détachée » et celle des autres.
C’est en découvrant la théorie du scellage des esprits que j’ai compris. Tout est devenu logique, je n’étais pas devant les médias à suivre l’attentat en direct donc je n’ai pas été entraînée comme la majorité des gens.
Qu’Allah nous ouvre les yeux sur tout le mal que nous font les médias et la clairvoyance pour s’en détourner.

Amine

PARTAGER
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •